OPINION – Élections fédérales 2021 – « La relance, c’est aussi nous ! » 

OPINION
Par Dominic Mailloux

Élections fédérales 2021 – « La relance, c’est aussi nous ! »
Faire entendre la voix des Francophones pour enrichir le développement économique du Canada

Alors que la campagne bat son plein, la Fédération des gens d’affaires francophones de l’Ontario (FGA) lance un appel aux différents partis politiques pour mettre sur leurs listes de priorités la représentativité des enjeux économiques francophones.

En effet, si les entreprises francophones canadiennes représentent 19,5 % du PIB du Canada et contribuent pour 130 milliards de dollars en activités additionnelles hors Québec, elles se trouvent aujourd’hui en situation précaire et préoccupante après bientôt deux années de crise COVID-19.

L’urgence est donc à l’action. Il est indispensable pour le gouvernement canadien de reconnaître la contribution de ces entreprises francophones qui contribuent à la richesse de notre économie nationale, et d’en assurer la vitalité.

Car que serait le monde canadien des affaires sans la Francophonie ? 

Le PIB canadien serait appauvri
Le facteur multiplicateur de l’espace économique francophone est de 1,52 selon Statistique Canada. Autrement dit, chaque dollar du PIB provenant de l’espace économique francophone canadien contribue à 1,52 dollar du PIB global du Canada[3]. En bref, il est payant d’investir dans l’économie francophone au Canada !

L’empreinte du Canada à l’échelle mondiale serait notablement réduite 
La Francophonie, ce sont plus de 300 millions de locuteurs présents dans 88 pays. Autant d’opportunités d’échanges et de développement au niveau commercial, économique, culturel, touristique, éducatif ou autre qu’il ne faut pas négliger quand on sait que les pays faisant affaire dans une langue commune commercent davantage entre eux qu’avec les autres. Le potentiel économique pour notre pays est indiscutable, surtout dans une optique de relance post-pandémie !

Les entreprises afficheraient un manque de diversité consternant
Les recherches confirment que la diversité, notamment au niveau directorial, favorise la réussite financière ainsi que le rayonnement de la culture de l’entreprise. Les francophones représentent près de 21,4 % de la population canadienne. Il va donc sans dire que leur présence dans le milieu des affaires et au sein des conseils d’administration des sociétés fédérales publiques et parapubliques assure une grande diversité, une nouvelle vitalité et une forte identité.

Avec sa campagne « La relance, c’est aussi nous ! », la FGA vise à obtenir des engagements concrets des partis politiques afin d’assurer que l’économie francophone ne soit pas marginalisée au sortir de la crise. C’est pourquoi nous proposons sept recommandations avec le souhait de voir les principaux partis politiques étoffer leur plateforme électorale en ce sens :

  1. Financement des entreprises francophones

Mise sur pied d’un fonds d’investissement de 25 millions de dollars géré par et pour les francophones afin de soutenir les entreprises francophones en démarrage ou en expansion.

  1. Échanges commerciaux internationaux

Développement d’une stratégie de soutien à l’exportation destinée spécifiquement aux entreprises francophones afin de leur permettre de conquérir de nouveaux marchés.

Attention particulière portée aux entreprises francophones dont le/la propriétaire est un.e nouvel.le arrivant.e, plus susceptibles de cibler les marchés mondiaux.

  1. Numérisation des entreprises francophones

Mise en place d’initiatives visant à soutenir la numérisation des entreprises francophones, par exemple le portail Quartier d’Affaires.

  1. Transfert d’entreprises

Instauration d’une stratégie propre au transfert d’entreprises francophones.

Mise en œuvre du projet de loi C-208 dans les meilleurs délais.

  1. Entrepreneuriat féminin

Création de parcours et de programmes d’accompagnement spécifiques aux femmes entrepreneures francophones, une population particulièrement affectée par la pandémie de COVID-19.

  1. Appels d’offres fédéraux

Modification des appels d’offres fédéraux afin d’inclure un critère d’évaluation concernant la capacité pour les soumissionnaires d’offrir des services dans les deux langues officielles.

  1. Présence de francophones au sein des conseils d’administration des sociétés fédérales publiques et parapubliques

Établissement d’une présence minimale de francophones sur l’ensemble des conseils d’administration des sociétés fédérales publiques et parapubliques afin que la voix des francophones puisse être entendue et résonner dans tous ces lieux de pouvoir.

Il est impératif pour le Canada de tirer avantage de cet atout économique distinct qu’est le bilinguisme et de faire des entreprises francophones le fer de lance du développement des échanges avec les marchés francophones à l’international.

Il est grand temps de passer à l’action !

Dominic Mailloux
Président, Fédération des gens d’affaires francophones de l’Ontario

Pour aller plus loin sur le sujet : 
Consulter notre document de campagne dans son ensemble

À propos de la Fédération des gens d’affaires francophones de l’Ontario
La Fédération des gens d’affaires francophones de l’Ontario soutient, représente et fait progresser les intérêts de ses membres et des acteurs économiques afin de mettre pleinement en valeur la francophonie en affaires, grâce à un travail d’élaboration de politiques fondé sur des principes, des services aux entreprises ingénieux et des activités innovantes axées sur le développement des marchés commerciaux francophones.

Programme d’appui à l’entrepreneuriat féminin

Découvrez nos prochains rendez-vous

Je découvre ICI

INFOLETTRE FGA